Projets de réfections de rues - Mise au point


La Municipalité de Saint-Mathias-sur-Richelieu tient à faire le point auprès de sa population, en ce qui concerne la situation des travaux à venir pour la réfection de ses infrastructures de rue (aqueduc, égouts, chaussée). Il est indéniable que plusieurs travaux de ce genre seront nécessaires à court et à moyen terme sur le territoire mathiassois. Cependant, il s’agit de travaux très onéreux, et dont le financement représente un défi tout particulier pour les décideurs. Nous espérons que les explications suivantes permettront à la population d’adhérer à la réflexion et à la planification en cours depuis quelques années au service des travaux publics de la Municipalité.

En premier lieu, nous vous confirmons que le nouveau Plan d’intervention pour le renouvellement des conduites d’eau potable, d’égouts et des chaussées de la Municipalité est maintenant, et depuis peu, sous analyse auprès du Ministère des Affaires Municipales et de l’Habitation (MAMH) - https://www.mamh.gouv.qc.ca/infrastructures/plan-dintervention/. Le plan en question. légalement obligatoire, issu d’un exercice fastidieux réalisé conjointement par le service des travaux publics de la Municipalités et la firme Génipur s’avère l’outil de base en vue d’amorcer la réfection complète de plusieurs infrastructures de rues. Ce plan d’intervention, réalisé et confectionné en vertu de faits objectifs uniquement, permettra effectivement à la Municipalité de s’assurer de réaliser les travaux de rue dans un ordre chronologique non partisan et dans l’ordre des priorités réelles et objectives. Le plan, une fois approuvé par le MAMH, permettra également à la Municipalité de déposer des demandes d’aide financière aux différentes instances ministérielles. Cela ne paraît donc pas sur le terrain, pour le moment, mais il s’agit d’une grande avancée pour la Municipalité dans ce dossier prioritaire. Nous sommes effectivement en attente de l’avis de conformité de la part du MAMH, pour qu’ensuite, il soit possible d’amorcer la confection des plans et devis et de la mise en place du financement pour les secteurs et les rues déterminés prioritaires. Nous comprenons que cela représente des délais, et l’organisation municipal trépigne d’impatience de voir enfin le dossier avancer sur le terrain.

Ensuite, il est important de préciser que la Municipalité s’affaire également ces jours-ci à mettre en place une politique de financement des infrastructures de rues locales, avec le support de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton. Cette politique de financement fera en sorte que le remboursement des frais afférents à la réfection des rues locales sera mieux réparti, de façon plus équitable, entre les contribuables mathiassois. Comme la Municipalité est présentement à un moment idéal pour modifier son mode de financement des rues à refaire (plus beaucoup de règlement d’emprunt actifs), il est primordial que soient coordonnées les exercices de mise-à-jour autant du mode de financement que du plan de priorisation des infrastructures de rues à refaire.

Sous toutes réserves, pour le moment, car la Municipalité devra se fier sur le plan de priorisation une fois qu’il sera approuvé par le MAMH, nous sommes assez confiants d’annoncer que le secteur connu comme le "Mountain side" (rues Plaza, des Érables, etc...) sera parmi les premiers à être mis en chantier. Les citoyens vivant dans ce secteur se montrent parfois impatients, et pour cause. D’autres rues viennent rapidement en tête de liste également, dont la rue Landry, la rue Dumaine et le tronçon de la rue Mgr-Phaneuf qui se trouve entre le chemin des Patriotes et le quai municipal. Cette courte liste est non exhaustive, mais ce sont des secteurs qui font souvent objet de doléances justifiées auprès de la Municipalité.

Parfois, certaines décisions prises par le service des travaux publics peuvent avoir l’air discutables si on les analyse sans contexte, mais sachez que lorsque des travaux correctifs temporaires sont effectués, par exemple sur l’asphalte, c’est systématiquement en considération du plan d’ensemble qui est présentement en mise en place à la Municipalité. Il importe de voir le portrait d’ensemble, autrement dit, et c’est ce que votre Municipalité s’affaire à effectuer constamment.

Réitérons, le but est de s’assurer de réaliser les travaux de rues dans un ordre non partisan, et en vertu de critères quantitatifs. Cette façon de faire permettra également de conserver certains programmes d’aide financières disponibles au Ministère pour le colmatage de conduites pluviales souterraines, afin de réduire le plus possible les déversements d’eaux non traitées à même les cours d’eau. En ce sens, la réfection de 2 postes de pompage réalisée ces dernières années a aidé énormément, alors que les déversements ont beaucoup diminué depuis.

En terminant, il importe de préciser que malgré le fait que le système de traitement des eaux usées à la Municipalité n’est plus à la fine pointe de la technologie, celui-ci permet néanmoins pour le moment de traiter les eaux convenablement, lorsque justement il n’y a pas une sur-quantité d’eaux pluviales qui leur est imposée, alors que cette eau dite "propre" ne devrait pas être traitée inutilement. Plusieurs travaux d’urgence à la Municipalité sont sous-terrains, autrement dit, et cela ne parait malheureusement pas à l’oeil nu. Ce sont des défis d’envergure pour une Municipalité comme Saint-Mathias-sur-Richelieu, dont le financement en général représentera toujours un immense défi pour les décideurs.

Nous espérons ces explications utiles. Merci pour votre compréhension.